Il Santo Padre Pio da PietrelcinaFrancesco Forgione, fils de Grazio et Maria Giuseppa, voit le jour le 25 mai 1887 à Pietrelcina (Bénévent), dans la maison de Vico Storto Valle.

Baptisé dans la gracieuse petite église de Sant’Anna par don Nicolantonio Orlando le 26 mai 1887, Francesco Forgione reçoit la confession et la première communion. Grandissant dans une famille très religieuse, il entend très jeune la voix de Dieu.

Il reçoit la confirmation le 27 septembre 1899 en l’église de S. Anna par Mgr. Donato Maria Dell’Olio, archevêque de Bénévent.

En 1901, à Piana Romana, Francesco annonce à ses parents qu’il souhaite se consacrer au Seigneur. Grazio Forgione est très heureux du choix de son fils, mais il émigre en Amérique pour pouvoir payer les études de son fils.

Le 6 janvier 1903 Francesco Forgione devient novice du Couvent des Capucins de Morcone. Sa mère, le cœur brisé, le dit : «Mon fils, ne pense pas à la douleur de ta mère maintenant. ...Mon cœur se brise, mais saint François t’appelle et tu dois le suivre».

Le 22 janvier 1904 Francesco, sous l’habit de capucin, émet la profession des vœux simples, et trois jours plus tard il quitte le couvent de Morcone pour se rendre au couvent de Sant’Elia, à Pianisi, pour commencer le lycée et ses études de philosophie.

En octobre 1905 Frère Pio rencontre le père Benedetto da San Marco in Lamis, son directeur spirituel.

Le 27 janvier 1907 le jeune Pio prononce les vœux définitifs de pauvreté, chasteté et obéissance en tant que fils de saint François appartenant à l’ordre des Capucins, et en octobre de la même année il se rend au couvent de Serracapriola pour l’étude de la théologie morale, sous la direction de frère Agostino da San Marco in Lamis, son ami, confesseur et guide tout au long de sa vie.

En novembre 1908 le Frère Pio se rend à Montefusco pour y poursuivre ses études mais il est malade et ses supérieurs décident de l’envoyer chez lui, à Pietrelcina, pour se soigner. Un mois plus tard,  malgré son mauvais état de santé, Pio reçoit dans le Duomo de Bénévent les Ordres Mineurs, et deux jours plus tard le sous-diaconat.

Il Santo Padre Pio da PietrelcinaEn 1909 Frère Pio est conduit à Pietrelcina auprès de sa famille à cause de son état de santé. Le médecin Andrea Cardone le soignait : «il arrivait dans un état de dépérissement ; je le soignais ; il se remettait et repartait au couvent».

Obéissant au père provincial Benedetto da San Marco in Lamis, le frère Pio retourne au couvent pour le début de l’année scolaire ; mais au début du mois de mars, malade, il revient à Pietrelcina avec une autorisation spéciale de père Agostino da San Marco in Lamis pour poursuivre ses études finales de théologie à Pietrelcina.

Le 18 juillet 1909 Pio est ordonné diacre à Morcone et un an plus tard, le 10 août 1910, le Père Pio est ordonné prêtre dans le Duomo de Bénévent par Mgr. Paolo Schinosi ; il célèbre sa première messe en l’église Chiesa Madre de Pietrelcina le 14 août

Le 7 septembre 1910, sous l’orme de Piana Romana, il reçoit les premières stigmates.

En octobre 1911 Padre Pio, envoyé au Couvent de Venafro, est contraint au lit par la maladie constante. Les phénomènes extraordinaires se poursuivent ; le 7 décembre 1911 il revient à Pietrelcina.

Le 25 février 1915, pour des raisons de santé, il obtient l’autorisation de rester hors du couvent, en gardant l’habit de capucin.

Le 6 novembre 1915  il est appelé sous les drapeaux ; un mois plus tard, il est envoyé au 10° Corps de Santé de Naples.

Le 16 décembre de la même année, un groupe de médecins l’examine et lui diagnostique une infection pulmonaire, lui donnant un an de convalescence.

Le 17 février 1916, après un an de convalescence à Pietrelcina, Padre Pio entre dans la communauté religieuse de S. Anna à Foggia. La communauté ordonnée dut apprendre à vivre avec les forces démoniaques qui continuaient de tourmenter Pio dans sa cellule, la nuit. Le supérieur ordonne à Padre Pio, par amour pour ses frères de la communauté, de prier le Christ pour empêcher ces manifestations diaboliques.

Le 4 septembre 1916 Padre Pio est à San Giovanni Rotondo.

Le 16 mars 1918, après une série de permissions, il est réformé du service militaire pour double broncho-alvéolite, et deux jours plus tard il revient définitivement au couvent de San Giovanni Rotondo.

Il Santo Padre Pio da PietrelcinaLe 20 septembre 1918, après avoir médité sur la Passion et la mort de Jésus dans les mystères douloureux du saint Rosaire, devant le crucifix du chœur de l’église du couvent de San Giovanni Rotondo, Padre Pio reçoit les stigmates sur les mains et les côtes, signes de la passion du Christ déjà annoncés les 5 et 6 août par le prodige de la transverbération. Ces dons extraordinaires, ainsi que les charismes qui abondèrent chez Padre Pio, les guérisons et les conversions, la bilocation, la prière incessante, l’activité ininterrompue de confesseur, amenèrent des foules de plus en plus grandes de fidèles et de curieux, mais portèrent également une longue période de persécutions et de polémiques

Padre Pio accepta les souffrances, les restrictions et les solitudes douloureuses, toujours conforté par l’intimité avec Dieu, la prière, l’obéissance et une conduite de vie franciscaine exemplaire.

Il voulut fortement une œuvre qui marque l’amour pour les pauvres et les souffrants, et en 1947 son désir commença à prendre forme, avec la construction de la  « Casa Sollievo della Sofferenza » (maison du soulagement de la souffrance) qui devint opérationnelle en 1956. Un hôpital grandiose et qualifié, réalisé avec la contribution des fidèles. Derrière son désir se formaient un nombre croissant de «groupes de prière» qui se multipliaient dans le monde entier, tout comme la célébrité de sainteté du «frère aux stigmates».

Le 22 septembre 1968 Padre Pio célèbre sa dernière messe, à cinq heures du matin, et il s’éteint la nuit suivante, à 2h30, pour rejoindre Dieu cinquante ans après avoir reçu les stigmates, qui disparurent de son corps au moment de sa mort.

Le 20 mars 1983 le processus diocésain de canonistaion commence, pour se conclure le 21 janvier 1990. Il donna à Padre Pio le titre de Vénérable en 1998 et de Béat 1999, lors d’une célébration mémorable présidée par le Saint Père Jean-Paul II sur la place Saint Pierre.

Le 16 juin 2002, place Saint Pierre, sa Sainteté Jean-Paul II proclame «Saint le Béat Pio de Pietrelcina» et annonce que «sa mémoire liturgique entrera dans le calendrier romain le 23 septembre, jour de sa naissance au Ciel».

  • Siège légal et opérationnel: C.so Bruno Buozzi 40, 80147 Napoli - C.F. 09955321006 – Tel. 081-19518537
  • Siège opérationnel: Via Cipro, 12 – 00136 Rome – Tél/Fax 06 64520615
  • Siège opérationnel: C.so Vittorio Emanuele n.24 - 71038 Pietramontecorvino (FG)
  • Siège à l’étranger: BP 21 Bonoua Côte d’Ivoire – Tél 00225 21310190 - Fax 00225-21310233

Email Email: Questo indirizzo email è protetto dagli spambots. È necessario abilitare JavaScript per vederlo.

Website Website: www.unavoceperpadrepio.com
Aidez notre projets